Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
  Vincent Lucas/Etincelles/Repaire de Savinien "nouvelle ère"

Créativité ?!

13 Juin 2011, 16:36pm

 

         Je me pose chaque jour des questions sur ce que nous faisons dans notre restaurant, sommes nous toujours bons ? Toujours à la hauteur de ce qu’on attend de nous et de ce qu’on attend de nous-mêmes ? Avons-nous toujours l’envie et la passion ? Où sont donc les clients ? Sommes-nous chers ?

Et un point qui nous différencie, sommes-nous créatifs ?

 

Abordons aujourd’hui le dernier point, celui de la créativité… :

 

Être créatif, Un moyen d’expression…

 

On entend par créatif, cette capacité d’imaginer des solutions originales, dans la nouveauté et la singularité, le plus souvent avec une certaine fantaisie et parfois même un peu de bizarrerie. Le talent d’inventer quelque chose de nouveau mène donc à la créativité. Le problème est de déterminer la frontière qui sépare la création et la copie avec souvent une notion d’influence et d’inspiration…

 

Pour ma part, je pense être plutôt un créatif, mais ce n’est pas tous les jours le cas, cela dépend souvent de mon état d’esprit au réveil, de ma motivation, de mes obligations et de mes envies.

 

Pour moi, être créatif c’est avant tout :

 

-          Savoir créer un plat ou plusieurs à partir de pas grand-chose, on ouvre le frigo et on fait avec ce qu’il y a dedans sans trop réfléchir.

-          Faire une cuisine spontanée et instinctive au gré des saisons, du marché.

-          Prendre des risques, faire sans filet, foncer, créer un plat sur le vif est souvent ce qu’il y a de meilleur, car on travaille avec le cœur, et l’amour que l’on met à le faire se ressent finalement sur le résultat final, comme si le plat pouvait transmettre toute l’adrénaline de sa préparation. En fait, on cherche presque à réussir à donner une conscience au plat, une intelligence dans les accords et les saveurs, une symbiose plus sentimentale que perfectible.

-          Créer de nouveaux goûts grâce à des combinaisons culotées, voir improbables, mais surtout maîtriser chaque saveur en un tout unique mais dissociable au palais…c’est créer une émotion et parfois même un souvenir.

-          Se renouveler sans cesse et toujours se remettre en question.

-          S’inspirer du passé et de la tradition, savoir être respectueux des anciens et de ce qu’ils ont apporté à la cuisine en général.

-          Surtout ne pas se construire un répertoire culinaire, car le client ne vient ensuite que pour ce répertoire et on ne peut plus en sortir…véritable virus à la créativité.

-          Faire découvrir des produits et être mercenaire du produit.

-          Savoir faire des liens entre sa cuisine et tous les thèmes possibles qui nous entourent (par exemple, mon menu « Incohérences » sur les abus de l’homme sur la planète ou encore le menu « Circus » autour du cirque…)

-          Ne pas créer un plat juste pour créer et surprendre, mais faire selon ses envies et surtout sa propre philosophie, ne pas se forcer, laisser couler, laisser faire le plus naturellement possible.

-          Fusionner les tendances et les cultures.

-          Utiliser tous les outils qui existent, qu’ils soient physiques ou éphémères, mais savoir rester raisonné et cohérent et surtout privilégier le goût avant toute chose.

-          Savoir respecter le produit dans sa forme initiale et lui conserver toute son authenticité.

 

Voilà de quoi se poser des questions, en effet !?       Et vous qu’en pensez-vous ?

 

Vincent Lucas

Commenter cet article

Vincent BG 22/08/2011 20:22



Bonjour,


nous avons justement vécu un grand moment de dégustation de votre créativité hier midi.


Tout avait un sens dans l'assiette, chaque parfum et consistance étaient liées. Rien de superflu. Des accords audacieux et de belles découvertes, comme la salicorne associée au foie
gras ou le cabécou et la ratatouille. Quelle a été notre surprise en goûtant les mets composants un "Esturgeon doré, carotte brute, fondue de tomates, Mongos et olives violettes aux
cacahouètes", avec la chair d'un poisson pour laquelle nous n'avons que peu d'affection, car il développe souvent des notes un peu terreuses. En dégustant tous les éléments ensemble, aucune
note désagréable mais un accord révélant les subtiles qualités de ce poisson, s'appuyant sur une très belle expression de la carotte.


Bref, c'est délicieux, les accords sont intégralement contrôlés, tout en désarçonnant et plein de surprises à chaque nouveau plat.


Félicitations, Merci et longue vie à votre restaurant!


 



Val 15/06/2011 14:14


Bonjour Chef, C'est en écrivant un post sur mon blog à propos de notre récent passage dans votre demeure que je suis tombée par hasard sur votre blog. Je suis la personne passionnée de cuisine qui
a eu la joie de repartir avec votre autographe, hi!!!! Dès que ce post paraîtra sur le blog, je vous l'indiquerai! Pour revenir à la question que vous posez, je peux vous dire que le terme de chef
"Créatif" est celui qui vous caractérise le plus dans les guides de restauration que j'ai lu pour l'instant. La créativité est une chose que je ne maitrise pas du tout, il me faut un modèle! Et
j'avoue que ça me manque. Pour nous, un restaurant étoilé, c'est justement l'occasion de goûter à cette créativité. Des saveurs qu'on ne connaît pas, des produits qu'on n'aurait jamais osé mélanger
ensemble...et sincèrement, on n'est jamais déçu, car cela est fait en légèreté, en petites touches, et ça n'est jamais "choquant"! Pour notre part, nous avons bien apprécié la maison et surtout le
repas. Continuez donc sur cette voie, pour le plaisir de nos papilles et aussi de nos pupilles! Bonne journée!